Download Albert Camus : Nouveaux regards sur sa vie et son oeuvre by Jean-Francois Payette, Lawrence Olivier PDF

By Jean-Francois Payette, Lawrence Olivier

On lit et on s'int?©resse ?  nouveau ?  Camus. Fallait-il ?©crire pour cela un livre ? Y a-t-il m??me un int?©r??t ?  montrer l'actualit?© de sa pens?©e ? Aucun ! Ce collectif est avant tout une exp?©rience, une mise ?  l'?©preuve d'une pens?©e par l. a. pens?©e. Sa vie, son travail servent de pr?©texte ?  penser ?  nouveau, ?  explorer d'autres chemins. Il s'agit de faire de Camus, une id?©e, d'en d?©ployer l'id?©alit?©, l'?©tendue, l. a. densit?©, l. a. qualit?©. Il s'agit de penser avec elle. los angeles pens?©e ne pose que des questions; elle ne se fige ni ne se fixe sur rien. Elle ne cherche pas los angeles signification v?©ritable d'une id?©e; elle l'exp?©rimente, se met elle-m??me ?  l'?©preuve de l'id?©e. Cet ouvrage surprendra certainement tous ceux qui sont habitu?©s ?  lire une oeuvre en y cherchant los angeles signification et le sens exacts (l'id?©it?©), vehicle ils ne trouveront rien de cela. Ils seront surpris des voies emprunt?©es, des d?©rives pragmatistes, ?©tonn?©s de ne pas retrouver l'auteur ni los angeles pens?©e qu'ils ont tant aim?©e. Si Camus est une id?©e, c'est...

Show description

Read or Download Albert Camus : Nouveaux regards sur sa vie et son oeuvre PDF

Best french books

Additional resources for Albert Camus : Nouveaux regards sur sa vie et son oeuvre

Example text

Sa lucidité lui imposait non seulement de ne pas rejeter tel ou tel élément négatif d’une culture ou d’une autre, mais aussi de vivre et d’accepter sa double appartenance. « Camus dégage la richesse de l’appartenance à une double culture alliant l’Orient et l’Occident et les pensées ‘‘ solaires ’’ comme les deux composantes majeures qui constituent la force de la mentalité méditerranéenne et la distinguent de la ténébreuse mentalité européenne21. » D’ailleurs, cette double appartenance culturelle elle-même a pu être, chez Camus, un inducteur de lucidité.

Nous étouffons parmi les gens qui croient avoir absolument raison, que ce soit dans leurs machines ou dans leurs idées. Et pour tous ceux qui ne peuvent vivre que dans le dialogue et dans l’amitié des hommes, ce silence est la fin du monde26. Tirant les conséquences de son analyse, il va s’opposer, dorénavant, à toutes formes d’idéologie et condamnera particulièrement, et très ouvertement, l’idéologie communiste. Avec sa Réponse à D’Astier, par exemple, il entreprend de celle-ci une critique de fond.

Jusqu’à l’écriture de son récit La chute, le problème central que cherchait en quelque sorte à résoudre Camus était au fond le suivant : si les dieux n’existent pas, comment fonder un sens et une morale qui ne s’abîment pas à tout moment dans le suicide et le meurtre ? Évidemment, la réponse qui s’impose nous renvoie à l’affirmation d’une ligne de conduite s’alignant nécessairement sur la mesure et la tempérance. Mais, Camus comprend qu’il est vain de s’assigner une ligne de conduite dans l’abstrait et qu’il importe absolument, pour que cette ligne de conduite soit observée ou suivie, qu’elle soit puissamment génératrice de sens et qu’elle s’enracine profondément dans le substrat ontologique du sujet engagé dans l’existence.

Download PDF sample

Rated 4.72 of 5 – based on 3 votes